Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La bagarre dans les OS mobile

La bagarre pour le contrôle du système d'exploitation (operating system, OS) des téléphones mobiles ne fait que commencer et les acteurs du web viennent de plus en plus concurrencer les spécialistes du mobile au fur et à mesure que les logiciels deviennent plus complexes.

Microsoft, avec sa gamme Windows Mobile, essaie non sans mal de répéter dans l'industrie du mobile son succès planétaire dans les ordinateurs personnels. Mais la concurrence est rude car les opérateurs de télécommunication et les fabriquants de portables à l'image de Nokia et son OS Symbian ne souhaitent pas se laisser enfermer dans des solutions qu'ils ne contrôlent pas.

Orange vient ainsi d'annoncer au GSMWorld de Barcelone qu'il rejoint Motorola, NEC, NTT Docomo, Panasonic, Samsung et Vodafone comme membre fondateur de la fondation LiMo, dont le but est d'unifier les développements de l'industrie du mobile basés sur le système d'exploitation libre Linux, très utilisé dans les serveurs web.

Orange rejoint LiMo en compagnie de la société japonaise ACCESS qui vient de lancer une plateforme de développement sous Linux, concurrente potentielle du projet Androïd de Google, absent de marque au GSMWorld, de même que i-Phone d'Apple.

 

Les commentaires sont fermés.